5 précieux conseils pour prendre soin de sa santé mentale en vieillissant

Avec l’âge viennent des changements auxquels vous devez être préparés pour que ceux-ci n’impactent pas votre santé mentale. Isolement, solitude, mobilité limitée … Parce qu’accepter de vieillir et le changement n’est parfois pas facile, il est indispensable de prendre soin de vous, de votre santé physique et mentale, pour garder un moral à toute épreuve et continuer de croquer la vie à pleines dents.

La rédaction du Parisien n’a pas participé à la réalisation de cet article.

Avec l’âge viennent des changements auxquels vous devez être préparés pour que ceux-ci n’impactent pas votre santé mentale. Isolement, solitude, mobilité limitée … Parce qu’accepter de vieillir et le changement n’est parfois pas facile, il est indispensable de prendre soin de vous, de votre santé physique et mentale, pour garder un moral à toute épreuve et continuer de croquer la vie à pleines dents.

Santé mentale : ce qui peut l’impacter avec l’âge

L’isolement social

En vieillissant, de nombreuses personnes se sentent seules. Il devient parfois difficile de maintenir les liens existants, et encore plus d’en créer des nouveaux. Vivre loin de sa famille, habiter seul, manquer d’autonomie ou d’énergie pour sortir, ou simplement ne pas trouver d’occasions de rencontrer de nouvelle personnes … Les raisons de l’isolement peuvent être nombreuses, et ses conséquences sont lourdes, en particulier sur le moral.

La perte progressive de mobilité et / ou d’autonomie

Pour certaines personnes, prendre de l’âge signifie perdre progressivement en autonomie ou en mobilité, et c’est tout à fait naturel. Certains gestes du quotidien que vous effectuiez auparavant sans effort peuvent devenir avec le temps plus laborieux : préparer à manger, faire des courses, sortir faire une balade, se doucher, monter les escaliers … Devoir peu à peu dépendre des autres est évidemment une étape difficile à accepter, qui peut bien-sûr peser sur votre santé mentale.

Le manque d’occupation / de stimulation

Bien souvent, lorsque l’on dépasse l’âge de la retraite, ce n’est pas le temps qui manque, mais les occupations, elles, si. Alors l’ennui, surtout si l’on vit seul ou dans un endroit reculé, peut vite se faire sentir et devenir très opressant.

Les maladies chroniques et troubles cognitifs

Les maladies chroniques et les troubles cognitifs, comme Alzheimer, la démence, ou simplement le ralentissement de la mémoire, qui touchent particulièrement les personnes âgées, influencent également votre moral. En effet, de nombreuses pathologies ont un impact non négligeable sur votre autonomie, votre mobilité, vos réflexes, et même sur l’estime et la confiance en vous … C’est toute votre vie qui est bousculée, et il faut l’accepter avant de pouvoir s’y adapter.

5 conseils pour préserver sa santé mentale

Conserver le lien social

A tout âge, le lien social est primordial. C’est en échangeant avec les autres que nous apprenons, que nous nous découvrons des points communs, des passions… Aller au cinéma en famille le weekend, aller au restaurant entre amis le samedi soir, improviser un voyage pour le week-end … Ces occasions peuvent devenir plus rares avec l’âge, quand l’isolement se fait sentir. Pourtant, conserver une vie sociale est indispensable pour se sentir bien dans son corps et dans sa tête !

Renseignez-vous auprès de vos communes : de nombreuses villes organisent des évènements dédiés aux personnes à la retraite. Certaines villes disposent aussi d’associations, portées par des personnes âgées elles-mêmes, qui organisent des sorties, des voyages, des rendez-vous réguliers chaque semaine pour discuter, manger, jouer aux jeux de société, regarder des films …

Soyez curieux et donnez la chance aux hobbies que vous n’avez jamais osé essayer ! Vous avez toujours rêvé d’apprendre à jouer aux échecs, d’intégrer une chorale, de savoir coudre ou même de savoir jouer aux mêmes jeux vidéo que vos petits-enfants pour les battre à plate-couture les weekends ? Lancez-vous ! Il existe de nombreuses associations pour découvrir de nouveaux loisirs, qui vous permettront à la fois de tuer l’ennui et de rencontrer de nouvelles personnes.

Pratiquer une activité physique régulière

A moins que vous ne vous prépariez en secret pour les Jeux Olympiques, l’activité physique ne doit pas nécessairement être intense. Pratiquer une fois par semaine la marche, la natation ou le yoga est déjà bénéfique : vous préserverez votre mobilité tout en maintenant un lien social avec d’autres personnes. Le sport permet également d’augmenter l’estime de soi, et de réduire le stress. Peu importe l’activité que vous choisissez, il est préférable de demander conseil à votre médecin avant de débuter, afin de vous assurer que le sport choisi convient à votre état de santé actuel, ou même afin de trouver ensemble une activité qui pourrait vous convenir.

Manger équilibré

Avoir une alimentation saine est important à tout âge, et tout particulièrement lorsque l’on vieillit. Certains aliments vous apporteront des nutriments essentiels au bon fonctionnement du cerveau, d’autres permettront de réduire l’inflammation, ou encore de stabiliser la glycémie. Et, pourquoi même ne pas lier l’utile à l’agréable ? Vous pourriez aussi apprendre à préparer de nouvelles recettes, et vous (re)découvrir une passion pour la cuisine !

Avoir un suivi médical régulier

Votre médecin traitant est à la fois une personne de confiance et un professionnel compétant. Maintenir un suivi régulier permet de surveiller votre santé mentale, et peut aussi constituer un soutien émotionnel en cas de besoin. De plus, voir votre médecin de manière régulière, par exemple une fois par mois, est également un moyen de repérer à temps d’éventuelles pathologies.

Rester occupé

Regarder la télé toute la journée, attendre que le temps passe, rester assis trop longtemps … L’isolement peut parfois imposer une routine dans laquelle l’ennui peut vite surgir.

En vous trouvant des activités ou des passions, comme la peinture, la lecture, la danse ou la natation, vous réduisez les risques de perte de mobilité et maintenez votre cerveau en forme.

Pour résumer, la santé mentale est la base d’une bonne qualité de vie, et surtout d’une vie active et épanouissante. Il est donc primordial d’avoir conscience des risques que l’âge implique pour la préserver, et maintenir une bonne hygiène de vie ainsi qu’une vie sociale.

(Crédits photos : iStock – Westend61)

Article publié par
Léa Simic

Nous vous recommandons également

Catégories

Comment agir face à la maltraitance d’une personne âgée ? 

D’après une enquête menée par le Credoc en...
Publié le
Catégories

10 signes pour reconnaître la maltraitance d’une personne âgée 

Si la maltraitance des personnes âgées est un...
Publié le
Catégories

Quels sont les bienfaits de la nature sur notre bien-être ? 

Marcher en pleine nature, faire du vélo,...
Publié le
Catégories

Journée sans tabac : 5 moyens efficaces pour arrêter de fumer sans souffrir 

Les chiffres liés au tabagisme sont alarmants....
Publié le
logo Le Parisien