Ménopause : bien comprendre pour mieux s’y préparer

Etape parfois redoutée de la vie des femmes, la ménopause marque la fin des menstruations et de la fertilité. Elle implique parfois d’importants changements, plus ou moins contraignants, qui peuvent commencer avant qu’elle ne survienne, et durer encore quelques temps après l’arrêt des menstruations.

La rédaction du Parisien n’a pas participé à la réalisation de cet article.

Etape parfois redoutée de la vie des femmes, la ménopause marque la fin des menstruations et de la fertilité. Elle implique parfois d’importants changements, plus ou moins contraignants, qui peuvent commencer avant qu’elle ne survienne, et durer encore quelques temps après l’arrêt des menstruations.

Comprendre la ménopause, ses étapes et ses causes

Il faut d’abord noter que les menstruations, et donc la ménopause, ne concernent pas uniquement les femmes cisgenres. En effet, les hommes transgenres (c’est-à-dire des personnes assignées femmes à la naissance, qui sont en fait des hommes) peuvent avoir leurs règles s’ils ont conservé un utérus. Cependant, la plupart des études ne recensent pas encore les personnes non cisgenres concernées.

D’après l’OMS (organisation mondiale pour la santé), la ménopause se manifeste généralement entre 45 et 55 ans chez la plupart des femmes. La ménopause signifie l’arrêt total et définitif du fonctionnement folliculaire des ovaires, qui se traduit par la fin des menstruations. Ainsi, il n’est plus possible de tomber enceinte une fois qu’une femme est ménopausée. Mais elle ne surgit pas subitement : des symptômes reconnaissables s’installent plus ou moins durablement avant l’arrêt total et irréversible des menstruations. On considère qu’une femme est ménopausée un an après les dernières règles.

Pré-ménopause

La pré-ménopause (ou péri-ménopause) désigne une période qui précède l’arrêt définitif des règles, et donc l’arrêt du fonctionnement des ovaires. Elle peut durer de 2 à 4 ans et se traduit par divers symptômes qui s’apparentent souvent à ceux de la ménopause : cycles irréguliers puis absence de règles, bouffées de chaleur, humeur changeante …

Ménopause précoce

Dans de rares cas, la ménopause commence avant 40 ans, et elle est alors considérée comme précoce. Les causes peuvent être nombreuses : anomalies génétiques, maladie auto-immune, infections virales, chimiothérapie ou même exposition à des toxines comme le tabac …

Quels sont les symptômes de la ménopause ?

Si toutes les personnes ayant leurs règles savent qu’on ne peut pas y échapper, la ménopause peut pourtant s’avérer bien plus lourde que ce que à quoi on pourrait s’attendre. A l’inverse des règles qui proviennent généralement de manière plutôt soudaine, les symptômes de la ménopause s’installent dans la durée, souvent pendant plusieurs années, avant que les ovaires ne cessent véritablement d’être productifs.

  • Cycles irréguliers

Absentes certains mois, plus longues d’autres fois … Vos menstruations deviennent de plus en plus irrégulières ? Vos hormones jouent au yoyo et, si ce n’est bien sûr pas agréable, il s’agit d’un symptôme typique de l’arrivée de la ménopause. Cependant, lorsque ce genre de symptômes surgissent tôt (avant 40 ans en général), ils peuvent s’apparenter à une ménopause précoce. Mais aucune conclusion hâtive ! Les cause d’un dérèglement hormonal sont nombreuses et peuvent également survenir en cas de surmenage ou de stress intense. Le mieux est de consulter votre gynécologue pour en identifier la cause.

  • Bouffées de chaleur et sueurs nocturnes

Ce symptôme est récurrent à l’approche de la ménopause. Les bouffées de chaleur sont un phénomène naturel en lien avec le vieillissement du corps. Elles s’expliquent par la disparition progressive de follicules, qui contiennent les ovocytes, dans les ovaires.

  • Troubles de l’humeur

Chez certaines femmes, la période de la pré-ménopause coïncide avec des changements d’humeur. Pouvant aller de la simple irritabilité à la dépression, la préménopause est en effet une période à risque psychiquement. Selon la gravité de la dépression engendrée par les bouleversements hormonaux, des antidépresseurs ne sont pas toujours nécessaires : une substitution hormonale peut alors suffire.

  • Troubles du sommeil

De nombreuses femmes rencontrent également des problèmes de sommeil avant et pendant la ménopause. Bien qu’incommodant, il s’agit d’un phénomène tout à fait normal, lié à la diminution d’œstradiol dans le corps, accompagnée par une baisse de production de l’hormone du sommeil : la mélatonine.

  • Prise de poids

Il est courant que la pré-ménopause et la ménopause s’accompagnent d’une prise de poids. Celle-ci peut être due à de nombreux facteurs tels qu’une augmentation de l’appétit liée aux changement hormonaux, un ralentissement du métabolisme à cause de l’âge, ou encore une diminution de la masse musculaire, qui est naturelle passé 50 ans.

L’intensité de ces symptômes est évidemment variable selon chacune.

Soulager la ménopause

La pré-ménopause et la ménopause sont souvent des périodes inconfortables et désagréables, voire douloureuses, pour bon nombre de femmes. Si la ménopause n’est pas une maladie, il existe tout de même des traitements pour soulager les douleurs si celles-ci deviennent handicapantes pour la vie quotidienne. Vous êtes dans ce cas ? Le mieux est de consulter votre médecin traitant ou votre gynécologue pour choisir ensemble les traitements les plus adaptés.

Sans prendre de médicaments, il est aussi possible de soulager les symptômes par des méthodes naturelles, principalement en adoptant un mode de vie plus sain, comme :

  • Arrêter le tabac,
  • Diminuer drastiquement la consommation d’alcool,
  • Manger équilibré, en quantité suffisante mais raisonnable,
  • Faire du sport.

En résumé, la ménopause est un passage obligatoire dans la vie d’une femme, ou d’une personne menstruée. Bouffées de chaleur, prise de poids, humeur changeante et troubles du sommeil … Les symptômes sont nombreux et durent généralement plusieurs années, ce qui rend la préménopause et la ménopause souvent inconfortables et douloureuses. Mais, en comprenant les causes des changements que subit votre corps, vous pourrez appréhender cette période plus sereinement, notamment en adaptant votre mode de vie.

(Crédits photos : iStock – Lucy Lambriex )

Article publié par
Léa Simic

Nous vous recommandons également

Catégories

Comment agir face à la maltraitance d’une personne âgée ? 

D’après une enquête menée par le Credoc en...
Publié le
Catégories

10 signes pour reconnaître la maltraitance d’une personne âgée 

Si la maltraitance des personnes âgées est un...
Publié le
Catégories

Quels sont les bienfaits de la nature sur notre bien-être ? 

Marcher en pleine nature, faire du vélo,...
Publié le
Catégories

Journée sans tabac : 5 moyens efficaces pour arrêter de fumer sans souffrir 

Les chiffres liés au tabagisme sont alarmants....
Publié le
logo Le Parisien