Manger responsable : les 8 bons réflexes

Depuis plusieurs années, la consommation responsable est au cœur de toutes les préoccupations. Face au réchauffement climatique, à la crise énergétique et à l’inflation, l’heure est à la prise de conscience des bons réflexes à avoir quotidiennement, pour consommer plus juste, d’une manière raisonnable et raisonnée. Cela passer évidemment par l’alimentation. Les Ministères de l’Ecologie, de l’Energie et de l’Environnement estiment le gâchis alimentaire à 10 millions de tonnes chaque année. D’ailleurs, depuis le 1er janvier 2022, la loi anti-gaspillage a initié une série de mesures pour lutter contre le gaspillage alimentaire partout en France, incluant de plus grandes sanctions à l’encontre des vendeurs (supermarchés, restaurants, etc) et la valorisation des initiatives grâce au label « anti-gaspillage alimentaire ». Et vous, que pouvez-vous faire pour manger responsable et avoir vous-aussi un impact positif sur le gaspillage alimentaire ?

La rédaction du Parisien n’a pas participé à la réalisation de cet article.

Depuis plusieurs années, la consommation responsable est au cœur de toutes les préoccupations. Face au réchauffement climatique, à la crise énergétique et à l’inflation, l’heure est à la prise de conscience des bons réflexes à avoir quotidiennement, pour consommer plus juste, d’une manière raisonnable et raisonnée. Cela passer évidemment par l’alimentation. Les Ministères de l’Ecologie, de l’Energie et de l’Environnement estiment le gâchis alimentaire à 10 millions de tonnes chaque année. D’ailleurs, depuis le 1er janvier 2022, la loi anti-gaspillage a initié une série de mesures pour lutter contre le gaspillage alimentaire partout en France, incluant de plus grandes sanctions à l’encontre des vendeurs (supermarchés, restaurants, etc) et la valorisation des initiatives grâce au label « anti-gaspillage alimentaire ». Et vous, que pouvez-vous faire pour manger responsable et avoir vous-aussi un impact positif sur le gaspillage alimentaire ?

Qu’est-ce que manger responsable ?

Tout d’abord, il semble utile d’expliquer ce que signifie « manger responsable ». Une alimentation responsable est une alimentation zéro-déchet et éco-responsable.

Il s’agit de mieux manger, en respectant l’environnement et en limitant le gaspillage alimentaire.

Alors, quelques conseils utiles sont à appliquer pour changer de mauvaises habitudes, et même faire quelques économies.

1- Privilégier la consommation de produits locaux

Manger responsable, c’est privilégier l’achat de produits issus des cultures proches de chez vous.
De plus en plus d’agriculteurs proposent leurs produits sous le format de paniers de saison à venir chercher sur place ou à commander directement sur internet.

Manger local, c’est mettre en lumière le travail des agriculteurs proches de chez vous, limiter le recours aux intermédiaires, mais aussi réduire considérablement le temps de transport. Vous faites souvent des économies, et permettez en parallèle aux agriculteurs de vendre leurs produits à des tarifs plus justes et plus importants. A cela s’ajoute la qualité des produits, venus de France, respectant donc les règlementations françaises. S’ils sont cultivés juste à côté, cela signifie qu’ils sont cueillis au bon moment, et sont donc meilleurs !

2- Consommer des produits de saison

En faisant confiance aux cultivateurs proches de chez vous, vous effectuez une autre bonne action : vous mangez des produits de saison.
Ainsi, vous redécouvrez les produits au fil de l’année et vous adaptez à ce que la nature est en capacité de vous offrir. Les produits n’en seront que meilleurs ! Mieux encore, vous aurez plaisir à redécouvrir des tomates juteuses au mois de juin, de délicieuses oranges fin décembre jusqu’au mois d’avril.

Ainsi, vous ne contribuez pas à la surconsommation et à la culture intensive, moins naturelle et dévastatrice pour l’environnement. Ces produits viennent généralement de plus loin, nécessitent plus de transport, sont cueillis bien avant qu’ils soient mûrs, pour palier le temps de transport.

3- Consommer des produits hors calibre

La surconsommation pousse la population a faire preuve d’exigence lorsqu’elle choisit ses produits sur les étals.
Au regard du prix des denrées alimentaires, de l’inflation, il paraît presque normal de vouloir acheter une pomme parfaitement lisse, une carotte parfaitement droite, un paquet de pâtes qui ne soit pas abimé, ou un produit dont l’emballage n’est pas mal imprimé.
Et pourtant, savez-vous que la plupart de ces denrées finiront à la poubelle ?

Déjà, l’ensemble des fruits et légumes présents dans les supermarchés sont calibrés : trop gros ou trop petits, ils seront mis de côté. Un fruit biscornu ne trouvera pas non plus d’acheteur. Alors, certaines entreprises ou plateformes se lancent désormais dans la vente de ces produits boudés, jugés uniquement par leur apparence. Il arrive aussi que certains supermarchés ou certains revendeurs discount proposent ces produits à la vente, surtout lorsqu’il ne s’agit qu’une histoire de packaging abimé, cassé ou mal édité. Vous ferez des économies, tout en consommant des produits de même qualité.

4- Limiter les emballages

Les marques s’y mettent de plus en plus et font désormais attention aux emballages utilisés pour vendre leurs produits. Aujourd’hui, par exemple, fleurissent de plus en plus de produits « rechargeables ».

En revanche, il en existe encore beaucoup trop, inutiles, purement marketing, qui finissent à la poubelle sans être triés. Selon l’INSEE, la France est le troisième producteur d’emballages alimentaires dans le monde. 85 % des emballages jetés par les ménages français sont des emballages alimentaires.

Comment agir pour éviter cela ? La magie de la vente en vrac ! Rendez-vous en épicerie ou en magasin muni de vos bocaux, de vos sachets, de vos boîtes pour prendre uniquement ce dont vous avez besoin : le produit.

N’oubliez pas non plus que l’emballage se paie ! Vous risquez de faire quelques économies en vous dirigeant vers des produits davantage bruts, sans emballage inutile. Certes, le packaging est joli mais à quoi sert-il ?

Il est aussi question d’aller faire vos courses sans oublier vos tote bag ou vos sacs en tissus réutilisables.

5- Manger avant d’aller faire vos courses

Manger responsable, c’est aussi faire attention à ce que vous achetez. Il existe une astuce toute simple pour vous éviter de vous jeter sur la nourriture lorsque vous déambulez dans les allées d’un supermarché.

D’ailleurs, c’est souvent vers les produits sucrés, salés, gras, que les consommateurs ont tendance à aller lorsqu’ils font leurs courses avec le ventre qui gargouille.

Mangez avant, vous verrez la différence ! Vous achèterez certainement moins de produits industriels et vous contenterez des produits inscrits sur votre liste !

6- Vérifier vos dates de péremption

Le gâchis alimentaire est en partie dû à la méconnaissance des différentes dates inscrites sur les produits alimentaires, et leur compréhension.

Certains produits ne périment pas, d’autres peuvent être consommés malgré le dépassement de la date, et d’autres ne doivent plus être consommés au risque de tomber malade.

Quels sont les différents types de dates ?

  • La DLC ou Date Limite de Consommation :
    • Concerne surtout les produits frais ;
    • Signifie « à consommer avant la date indiquée » ;
    • Présente un risque pour la santé ;
    • Mais faites confiance à votre odorat ou goûtez un échantillon du produit avant de le mettre à la poubelle automatiquement, surtout si ce dernier dépasse la date d’une ou deux journées seulement. Un produit périmé et non consommable sent fort, a une apparence douteuse. En revanche, certains produits, s’ils sont bien conservés, sont consommables plus longtemps. Les yaourts, par exemple, peuvent être consommés bien après la DLC ! D’ailleurs, sur des yaourts fabriqués le même jour, la DLC varie de quelques jours voire de quelques semaines pour les produits à destination des îles. La viande et le poisson sont toutefois beaucoup plus fragiles. Sentez, observez, touchez avant de jeter !
  • La DDM  ou la Date de Durabilité Minimale :
    • Concerne surtout les produits secs ;
    • Signifie : « à consommer de préférence avant le » ;
    • N’est pas dangereux pour la santé si vous consommez le produit après la date indiquée. Seul le goût peut être altéré ou la texture.
    • Exemples : les pâtes, le riz, le sucre, les biscuits, les conserves…
    • Toujours le même réflexe : fiez-vous à vos sens avant de jeter les produits automatiquement.

7- Cuisiner, c’est manger responsable

Manger responsable, c’est avoir une alimentation variée, équilibrée, plus respectueuse de l’environnement.

En cuisinant davantage, vous jouez un rôle majeur sur tous ces aspects. En effet, votre panier de courses sera davantage rempli de produits non transformés, donc moins de produits industriels, d’emballages inutiles au profit de légumes, de fruits, de produits simples, de base.

En cuisinant vos plats :

  • Vous mangez plus sainement : moins sucré, moins gras, moins salé ;
  • Vous savez exactement de quoi votre plat est constitué ;
  • Vous limitez l’achat de plats avec de multiples emballages ;
  • Vous faites des économies car les plats préparés coûtent chers !
  • Vous pouvez prévoir vos recettes à l’avance et faire vos courses en fonction des plats à préparer : moins d’achats, moins de tentation ;
  • Vous pouvez utiliser toutes les denrées en vous servant des chutes de pâtes, des épluchures, des zestes : rien ne se perd tout se transforme !

8- Faire preuve d’imagination pour éviter de gâcher

Certains produits de votre frigo ou de votre panière à fruits et légumes se gâtent ? Faites preuve d’imagination pour ne jamais rien jeter comme nourriture.

Pourquoi ne pas faire un gâteau avec les fruits qui commencent à trop mûrir ? Pourquoi ne pas vous lancer dans une tarte avec les restes de légumes ? L’idée est alors de passer par l’étape « cuisson » pour cuisiner les produits que vous auriez peut-être jetés auparavant.

Vous avez des restes au frigo ? Personne ne semble vouloir finir les haricots verts d’hier midi ? Intégrez-les dans une omelette !

Il vous reste des compotes sur le point d’expirer ? Faites un gâteau avec en remplaçant le beurre par la compote.

Les bananes noircissent ? Un banana bread ravira les papilles de toute la famille !

La brioche du matin ou le pain de mie sont secs ? Du pain perdu pour le goûter, c’est une bonne idée…

Et si jamais certains plats cuisinés avec amour ne peuvent être terminés, au risque de périmer, n’hésitez pas à les congeler.

Manger plus responsable demande de suivre quelques conseils simples, qui commencent avant tout par revoir sa manière d’acheter. Au-delà de soutenir les producteurs locaux, vous faites les bons choix pour votre santé et celle de vos proches, tout en réalisant quelques économies sur votre budget course !

(Crédit photo : iStock)

(Crédit photo : iStock)

Article publié par
Alcyone Guillevic

Nous vous recommandons également

Catégories

10 destinations idéales en France pour éviter la foule pendant les vacances d’été 

Vous souhaitez dénicher votre havre de paix pour...
Publié le
Catégories

Parents : 4 conseils pour motiver votre enfant à utiliser son cahier de vacances

Cet été, n’oubliez pas d’acheter à vos...
Publié le
Catégories

8 destinations pour un road-trip en famille 

Partir en road-trip en famille est un excellent...
Publié le
Catégories

Comment trouver un bon stage de football pour vos enfants ?

Offrir à votre enfant un stage de foot pendant...
Publié le
logo Le Parisien